514-316-9537

Le pétrole baisse et les taux aussi!!!

baril de pétrole

Laissez-moi vous dire que les 2 dernières semaines ont été assez rock ’n’ roll dans notre milieu. Des baisses partout, tout à l’encontre de ce qui était prédit, pas plus tard qu’il y a quelques semaines.

Pour faire une histoire courte, quelques pays dans le golfe persique ont décidé de pomper davantage de pétrole et d’inonder le marché de ce pétrole moins cher que l’américain ou l’albertain, par exemple, faisant dégringoler le prix du baril, et par conséquent, le dollar canadien. Donc, toutes les prévisions se sont effondrées et la Banque du Canada s’est vue dans l’obligation de baisser son taux directeur. Absolument personne n’avait pu prédire tel changement, alors qu’à peu près tous les économistes du pays prévoyaient une augmentation des taux dès 2015. C’est pour dire à quel point un événement à des milliers de kilomètres peut avoir un impact dans nos vies.

La Banque du Canada a abaissé son taux de 0,25%, le fixant à 0,75%, le plus élevé des pays occidentaux encore. Les grandes banques n’ont pas refilé en entier cette économie de 0,25%, elles ont réduit leur taux préférentiel de 0,15% uniquement, ce qui fait un écart de 2,1% entre les taux directeur et préférentiel. Antérieurement à la crise, nous n’étions qu’à 1,75%.

Les taux fixes également baissent de manière continue. Il suffit de jeter un œil au graphique du rendement des obligations du gouvernement canadien pour comprendre cette baisse (voir http://www.banqueducanada.ca/taux/taux-dinteret/obligations-canadiennes/). Toujours les mêmes causes, pétrole et dollar.

Somme toute, on ne peut plus présumer de rien. Il faut réellement choisir un produit en fonction de qui nous sommes, de notre tolérance au risque, de l’ensemble de notre situation financière. Un renouvellement hypothécaire est un moment clef dans une vie financière parce que cela nous permet de nous poser des questions, de faire des plans, de voir à plus long terme, disons. Et c’est avec ce portrait que la sélection d’un produit est facilitée.

Ceux qui renouvellent cette année profiteront des faibles taux. Peut-être moins dans leur placement, mais assurément avec leur prêt hypothécaire!

Une augmentation plus rapide que prévue des taux?

fed

Tout laisse croire que la Réserve fédérale américaine haussera son taux directeur plus rapidement que ce qui était anticipé. Rappelons-nous que la Fed avait commencé à ralentir son soutien monétaire, garantissant au marché des obligations de rester stable et bas.

Reste à savoir quand verrons-nous la première hausse.

Source: http://affaires.lapresse.ca/economie/etats-unis/201405/20/01-4768240-la-fed-pourrait-etre-amenee-a-relever-les-taux-plus-vite.php

 

 

 

Neutralité affichée à la Banque du Canada

banque du canada

Le mois dernier, la Banque du Canada a maintenu son taux directeur à 1%. Cela  fait bientôt 3 ans que le taux n’a pas bougé.

J’ai longtemps réfléchi à la neutralité, comme quoi le taux pourrait aller de côté comme de l’autre.

Verrait-on une baisse du taux directeur pour un temps? Je n’y crois pas beaucoup, mais qui sait où les taux peuvent aller. Qui aurait cru voir de son vivant un taux directeur à 0,25%…

Baisse de taux en Europe

bce

On sait à point l’économie est mondialisée et que nous vivons tous la même crise. Il est intéressant de noter la baisse du «taux de prêt marginal»  par la Banque Centrale Européenne sensiblement en même temps que chez nous, la Banque du Canada laisse entendre que son taux directeur ne baissera pas dans un avenir rapproché.

Source: http://www.lefigaro.fr/conjoncture/2013/11/07/20002-20131107ARTFIG00634-baisse-surprise-des-taux-de-la-bce.php

Reconduction du taux directeur et changement de ton

banque_canada

La Banque du Canada a reconduit son taux directeur à 1%. Il s’agit de la 25e fois de suite, soit depuis le dernier changement en septembre 2010, il y a un peu plus de 3 ans.

Par contre, ce qui est différent dans cette communication, c’est que la banque centrale est silencieuse sur ses prévisions à la hausse qu’elle laissait entendre auparavant. Ce message laisse sous-entendre que le taux est à la bonne place, ou pour citer la BdC que “la détente monétaire considérable en place actuellement demeure appropriée”.

C’est un changement de ton qui ouvre la porte à la spéculation. Et qui dit hausse reportée, dit taux variable. Et ce choix risque de redevenir un produit très populaire.

Source: http://www.lesaffaires.com/bourse/nouvelles-economiques/banque-du-canada-la-derniere-reunion-decortiquee-par-les-economistes/562803#.Umg6B_lWxnM

Le taux directeur maintenu à 1% jusqu’en 2016?

banque du canada

Des économistes de la Banque Scotia y vont d’une prédiction audacieuse. Ils laissent entendre que le taux directeur de la Banque du Canada pourrait rester a 1% jusqu’en 2016.

Plusieurs s’attendaient à voir une augmentation à partir de la mi-année 2014, mais peu imaginent aujourd’hui que le taux, à ce niveau depuis 2010, puisse perdurer aussi longtemps à ce bas niveau.

Si cette prédiction se maintient, les gagnants seront… tous ceux au taux variable!

Source: http://affaires.lapresse.ca/economie/macro-economie/201310/03/01-4696187-la-banque-du-canada-maintiendra-de-bas-taux-selon-la-scotia.php

La Banque du Canada maintient son taux de base à 1%

banque_canada
Même si le grand patron de l’institution canadienne a changé dernièrement, le message ne change pas lui. On parle toujours de volatilité de la croissance économique et rien dans le message ne laisse présager une augmentation prochaine.

Source: http://affaires.lapresse.ca/economie/macro-economie/201307/17/01-4671559-la-banque-du-canada-maintient-son-taux-a-1.php

Des nouvelles du budget fédéral et de la Banque du Canada

banque_canada
Depuis le début de la crise financière que nous traversons, le gouvernement fédéral a resserré les règles hypothécaires trois fois. Les travailleurs autonomes, les propriétés à revenus, la mise de fonds minimum, le refinancement et l’amortissement, à peu près tout y a passé. Ces resserrements ont été apportés, paraît-il pour diminuer l’endettement des ménages en restreignant l’accès à la propriété et en freinant l’usage abusif du refinancement hypothécaire. Qu’on soit pour ou contre ces changements, toujours est-il que le marché de l’habitation canadien  a survécu à la secousse économique.

Plusieurs intervenants anticipaient des modifications mais le gouvernement conservateur en a décidé autrement en laissant plutôt le soin au marché de régler les problèmes d’endettements.

C’est bon signe si vous pensez acheter une propriété à revenus par exemple ou si vous voulez refinancer l’hypothèque de votre propriété pour éliminer quelques dettes et bénéficier des taux d’intérêt actuels.

Source : http://www.lesaffaires.com/bourse/nouvelles-economiques/immobilier-ottawa-ne-veut-plus-resserrer-les-regles-hypothecaires/542946

Du côté de la Banque du Canada

Bientôt, des signes sont à prévoir du côté de la Banque du Canada pour préparer l’ensemble du marché à une augmentation de son taux directeur. Le mot clé ici est même une normalisation du taux d’intérêt directeur. À 1%, ce taux est maintenu à ce faible seuil pour stimuler l’économie mais en raison de la croissance des derniers mois, la Banque du Canada cherchera petit peu à petit peu à l’augmenter.

Il reste encore un peu de temps à ceux qui ont une hypothèque à taux variable ou une marge de crédit hypothécaire pour bénéficier des bas taux actuels. Et c’est tant mieux!

Source : http://lapresseaffaires.cyberpresse.ca/economie/macro-economie/201204/16/01-4515615-banque-du-canada-le-statu-quo-nen-a-plus-pour-longtemps.php?utm_categorieinterne=trafficdrivers&utm_contenuinterne=lapresseaffaires_LA5_nouvelles_98718_accueil_POS6