Modifications apportées aux hypothèques assurées et non-assurées

règles hypothécaires

Les règles hypothécaires se resserrent...

Le jeudi 20 mai dernier, le Bureau de surintendant des institutions financières (BSIF) a annoncé qu’à compter du 1er juin 2021, les prêts hypothécaires non assurés* doivent se qualifier, au plus haut, d’un taux d’intérêt de 5,25% ou du taux négocié plus 2%. Quelques instants plus tard, la ministre des finances a ajouté que les prêts hypothécaires assurés** subiront le même traitement. 

L’achat d’une maison est déjà plus complexe avec la hausse rapide des prix dans l’immobilier, l’augmentation des loyers et la baisse de l’offre des logements, la concurrence et les nombreuses offres d’achats et, l’endettement élevé. 

Examen financier de la Banque du Canada

La Banque du Canada a indiqué que le taux d’endettement des ménages a augmenté de 4% depuis le début de la pandémie. Beaucoup d’entre eux ont signé des prêts hypothécaires importants par rapport à leur revenu ce qui les rend plus vulnérables aux imprévus comme un perte d’emploi par exemple. 

Les acheteurs devront donc se préparer à la hausse des taux d’intérêt. Cette nouvelle règle aura-t-elle un impact sur vos projets? 

Ce que ces modifications hypothécaires signifient de façon concrète

Voici trois exemples pris au hasard pour démontrer la baisse de capacité d’achat des acheteurs à partir du 1er juin.

Dossier 1 - Achat d'un immeuble en assuré

Mise de fonds de 5%, revenu familial de 90 000$, 3500$ de taxes, 500$ en dettes mensuel.

Avant le 1er juin: Capacité d’achat de 356 801$

Après le 1er juin: Capacité d’achat de 341 108$

Une perte totale de 4,39% de pouvoir d’achat

Dossier 2 - Refinancement d'un immeuble

Revenu familial de 65 000$, 2800$ de taxes, 400$ en dettes mensuel.

Avant le 1er juin: Refinancement hypothécaire possible de 289 621$

Après le 1er juin: Refinancement hypothécaire possible de 276 883$

Une perte totale de 4,39% en refinancement possible.

Dossier 3 - Achat en conventionnel(Sur 30 ans)

Revenu familial de 185 000$, 9000$ de taxes, 1950$ en dettes mensuel.

Avant le 1er juin: Possibilité d’achat de 949 297$

Après le 1er juin: Possibilité d’achat de 901 738$

Une perte totale de 5,01% en pouvoir d’achat.

* les chiffres ont été arrondis au dollars près. Avec des ratios de 39% ABD, 44% ATD et  le chauffage de 125$, ce montant pourrait être à la hausse ou à la baisse selon le prêteur.

Ce que signifie cette nouvelle pour notre clientèle

Il faut comprendre avant tout que la hausse exubérante du prix des loyers et le marché immobilier en effervescence ne sont pas des situations habituelles. L’économie canadienne revient tranquillement à la normale ce qui veut aussi dire une hausse de l’endettement des ménages.

Que vous soyez prêt à vendre, à acheter, à refinancer, à renouveler ou à préqualifier, l’aide et les conseils d’une personne experte dans le domaine est un atout qui vous évitera des faux pas et permettra de maximiser vos projets et vos rêves. Particulièrement dans un marché immobilier inhabituel et avec ces nouvelles règles!

Contactez nos courtiers hypothécaires, leur expertise est GRATUITE!

* prêts hypothécaires résidentiels assortis d’une mise de fonds d’au moins 20% de la valeur de la propriété.

** prêts hypothécaires résidentiels assortis d’une mise de fonds de moins de 20% de la valeur de la propriété.

Partager
Partager sur facebook
Partager sur linkedin
Partager sur twitter

Articles Similaires

règles hypothécaires

Modifications apportées aux hypothèques assurées et non-assurées

Le jeudi 20 mai dernier, le Bureau de surintendant des institutions financières (BSIF) a annoncé qu’à compter du 1er juin 2021, les prêts hypothécaires non assurés* doivent se qualifier, au plus haut, d’un taux d’intérêt de 5,25% ou du taux négocié plus 2%. Quelques instants plus tard, la ministre des finances a ajouté que les prêts hypothécaires assurés** subiront le même traitement.

Inscrivez-vous à l'infolettre Ne manquez rien

Recevez nos nouveaux articles blogue directement dans votre boîte courriel.