Dois-je réduire le prix de ma maison si elle tarde à se vendre ?

Dois-je réduire le prix de ma maison si elle tarde à se vendre ?

Les vendeurs qui fixent un prix trop élevé se retrouvent souvent plongés dans le cercle vicieux suivant : le prix est contraire aux attentes des acheteurs qui font des offres d’achat sur les maisons voisines et la maison trop chère traîne sur le marché. Les semaines et les mois passent et les nouveaux acheteurs soupçonnent que cette mfaison trop chère a un problème. Elle demeure donc invendue.  

Pour éviter de « brûler » de la sorte une maison, l’idéal est donc d’afficher le bon prix dès la mise en marché.   

Mais si la maison ne se vend pas, vous avez trois options.     

  1. Vous pouvez attendre et espérer qu’un acheteur fasse une offre. Mais vous pourriez attendre longtemps.   
  2. Vous pouvez retirer votre maison du marché.  
  3. Vous pouvez baisser le prix. Et contrairement aux fausses croyances, c’est cette troisième option qui risque d’être la plus profitable, puisque cela coûte cher en temps et en argent de conserver une maison invendue.      

Comment établir un prix juste ?

Il y a deux chiffres à déterminer : le prix que vous demanderez et le prix que vous souhaitez obtenir. L’écart entre ces deux prix vous permettra de négocier.   

Cela dépendra évidemment du marché dans lequel se situe votre maison, mais règle générale, il faut s’attendre à négocier le prix, ou encore les conditions de vente. Tâchez de faire plaisir à vos acheteurs potentiels et offrez-leur la possibilité de négocier. C’est dans la nature humaine : nous aimons négocier.   

Pour déterminer la valeur marchande, vous pouvez utiliser la méthode des comparables, qui tient compte du prix de vente des immeubles comparables de votre secteur.

Attention toutefois à ne pas confondre valeur marchande et valeur municipale. La valeur municipale est établie par votre municipalité à des fins de taxation. Elle peut être supérieure ou inférieure à la valeur marchande, selon la ville et le secteur.    

Pour le reste, tout dépendra de votre empressement à vouloir vendre votre maison. Si vous êtes pressé de vendre, il suffira d’afficher votre maison à un prix qui se situe un peu en dessous de sa valeur marchande.   

Conseils    

  • Pour bien ajuster votre prix, il faut vous fier aux prix des maisons vendues et non aux prix des maisons à vendre, et encore moins à la valeur municipale.   
  • À prix trop élevé, une maison qui ne se vend pas finira par coûter cher.   
  • Pour établir le prix juste, préférez les conseils d’un professionnel tel un évaluateur ou un évaluateur agréé, à ceux de votre beau-frère.    

D’après : Dois-je vendre ma maison au rabais si elle ne se vend pas ? par Ghislain Larochelle, Le Journal de Montréal,le 20 janvier 2020

Laisser un commentaire